1994 - Salvador



retour




tambores de olodum

Mon premier Carnaval

c'est mon premier carnaval
C'est mon premier carnaval - heureuse, non ?


J'ai attendu longtemps avant de me lancer dans le Carnaval de Salvador. Je ne me sentais pas prête à affronter la foule.

Pour me sentir à l'aise, sûre de moi, il fallait que je sois déjà devenue bien Brésilienne, je veux dire bien "Bahianaise".

J'ai voulu ressentir ce que c'était de "pular atràs do trio".

L'une de mes amies, Ana Lucia, est une fan du groupe Olodum, et me convie à me joindre à sa "galera", sa bande, pour sortir avec Olodum c'est à dire pour être "atràs do trio eletrico".

Nous allons acheter nos costumes au Pelourinho.

C'est cher, déjà pour l'époque, quelques 600 F pour avoir le droit, ainsi déguisés, de suivre le bloco derrière le trio elétrico, dentro do cordão, pendant trois nuits.

Dans mon abadà d'Olodum (mon déguisement). Le thème : Carmen Miranda, les bananes sur la tête etc etc

A la maison, avant de partir pour le défilé


dans mon abadà d'Olodum à la maison avant de partir pour le défilé


Je n'ai suivi Olodum qu'une seule nuit sur les trois possibles auxquelles me donnait droit mon abadà

On est parti de la Praça da Sé, et j'ai dancé atràs do trio jusqu'au Forte de São Pedro, qui se trouve au début du Campo Grande. Sept heures debout à danser et à marcher.

Raul m'avait dit de lever mes jambes avant de m'endormir.
Et voilà le résultat après 7 heures de Carnaval

Et j'ai sommeil .......
Et... j'ai sommeil.....
Apres 7 heures passées atràs do trio


Olodum au Pelourinho
Olodum au Pelourinho
Olodum au Pelourinho
Olodum au Pelourinho
Le jour se leve. il est 6 heure
Le jour se leve. il est 6 heure


Mon premier Carnaval, toute la famille  de Raul me l'a organisé. Grâce à Lalai, qui avait fait la queue dès 5 hres du matin, nous avions des places dans les arquibancadas de Campo Grande. Les filles de la famille, Lalai, Eliana, la cousine d'Itapoã, et quelques amoureux, nous ont entourées, sur les arquibancadas et dans la rue.


Campo Grande

Il y avait Mimi la cousine Paulista, pas plus habituée que moi, et Leni un Américain ami de la famille, un non habitué du carnaval, lui non plus. De Chicklete en passant par les Filhos de Gandhi.

De midi à une heure du matin, nous sommes restés sur les arquibancadas avec les provisions sandwiches et boissons nécessaires dans un énorme isopo.

Les Afoxés

Interdit pendant de nombreuses années, l'Afoxé (procession Afro-Brésilienne très liée au candomblé) est l'entité la plus ancienne et l'un des éléments incontournable du carnaval de Salvador.

Les filhos de Gandhy ont été fondés le 18 février 1949, en hommage au Mahatma Ghandi, qui venait d'être assassiné en 1948.  Il se base sur les principes du Mahatma Ghandi : la non-violence et la paix.

Os Filhos de Gandhy
Os Filhos de Gandhy