L'Est


Vaï et Itanos



Jeudi 8 Septembre 2005

On n'a fait qu'y passer (et d'ensabler la voiture sur la plage d'Itanos) et de se baigner à Vaï.

Vaï est une superbe plage, très grande, où s'étend la plus belle palmeraie de toute l'Europe (dit-on).





La plage de Vai, de sable fin, est bordée d'une forêt de palmiers (Phoenix Theophrastii). On raconte que cette forêt a été plantée par des soldats égyptiens lors de la guerre opposant Itanos à Praisos au 3 ème siècle av. J.C. Selon une autre légende très tenace, les palmiers auraient été importés en Crète en l'an 824 par les Arabes.

En réalité, les palmiers de Vaï constituent les derniers vestiges des palmeraies naturelles qui, au 2 ème millénaire av. J.C. existaitent partout dans les zones côtières de l'île, comme l'attestent de nombreuses oeuvres d'art représentant des paysages de la période minoenne.



Bon, il y a du monde !!!



Mais quand on marche un peu plus loin ça devient agréable, mais les galets remplacent le sable fin.
On ne peut pas tout avoir.





Itanos

A la pointe extrême nord après Vaï.


Hérodote fut le premier auteur grec à mentionner Itanos. La cité a connu un développement à partir du 8 ème siècle jusqu’à la fin de l’Antiquité.

Le site archéologique, ouvert au public, est riche en ruines de maisons, fortifications et églises paléo-chrétiennes.

On y a aussi retrouvé de nombreuses inscriptions sur pierre en grec, la plus importante étant un grand document, actuellement conservé au monastère voisin de Toplou, relatant les problèmes d’Itanos avec les cités voisines, en particulier Hierapytna, qui nécessitèrent l’intervention du Sénat romain.



Bon, Itanos a une belle plage, plus petite, mais le site archéologique datant de l'ère chrétienne... très rasé.





DIAPORAMA

Vous pouvez choisir soit le diaporama manuel (flèches) soit automatique (start)