Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

On divise communément le Vietnam en deux parties :
le Nord Vietnam et le Sud Vietnam.

Et pour cause le Vietnam s'étend sur 2000 Km.


D'où aussi une très grande différence de climat. Nous avons vécu le froid dans le Nord et la chaleur humide à Saigon.

Le Viet Nam est un état communiste, et depuis 1976, il se nomme République socialiste du Vietnam.

Hanoi a été la capitale de l'Indochine française de 1902 à 1953 et est la capitale de l'actuelle République Socialiste du Vietnam.

L'ancienne Saigon appelée aujourd'hui Ho Chi Minh Ville (que tout le monde continue d'appeler Saigon) est la capitale administrative.

L'Histoire de la guerre du Viet Nam : ICI

Le Président actuel en est Lê Duc Anh

La monnaie du Viet Nam : ICI


Le drapeau du Vietnam

J'ai pris l'avion de Paris à Hong Kong par Cathay Pacific, la Compagnie d'aviation de Hong Kong, puis pris un vol de Hong Kong à Hanoï.

Au retour, c'est de Saïgon (Ho Chi Minh) que je suis partie. Ce n'est pas la voie rapide (2h 16 de vol entre le Viet Nam et Hong Kong).

Mon circuit

Voyage "organisé" routard et nature, par Nomade Aventure, agence de randonnée de Paris. C'était la 1ère fois que je partais avec eux. Les randonnées étaient dans ce voyage limitées à quelques marches dont une ou deux annoncées "difficiles" mais pas obligatoires. J'ai évité les randonnées, ça a été.

Nous sommes arrivés à Hanoi. Nous avions une voiture avec un guide et un chauffeur.

Nous avons pris le train de nuit 1 ère classe couchettes de Hanoi à Hué.

A Hué, voiture avec un nouveau guide et un nouveau chauffeur jusqu'à Hoi-An.

De Danang toute proche, nous prenons l'avion de Pacific Airlines jusqu'à Saigon où un autre guide et un autre chauffeur nous attend.

Le groupe

Nous étions quatre. Un jeune couple de 30 ans de Paris, adorables, des informaticiens. Le 3 ème, le "Monsieur" comme on m'avait dit, un veuf de Lyon de mon âge, pas sympa, mais pas trop chiant malgré ses réflexions souvent connes. Il était un voyageur crapahuteur et marcheur de longue date, il faisait le coq devant la jeunette et me tournait le dos quand je lui parlais.

J'avais une chambre individuelle et je l'ai appréciée. On a seulement dormi tous ensemble dans les maisons sur pilotis et dans le train, ce qui fait cinq nuits en collectivité. J'ai bien dormi dans le train, ça a été une expérience que j'ai aimée (11 heures).

J'ai eu froid !!!!!!

On a eu un temps pourri (brouillard, pluie) sauf dans le Mékong (près de Saigon) où j'étais à la bonne chaleur et 90 % d'humidité dans l'air.

Dans le Nord, le jour il faisait 18/20° et j'avais froid.
La nuit on a dormi une fois par 8°.

Il n'y a évidemment jamais de chauffage, j'etais en hypothermie tout le temps.


Je ne sais pas pourquoi quand il y a 18° à Paris il fait "bon", mais aussi on est plus habillé à Paris. J'avais pourtant ce qu'il fallait, deux polaires + un kway imper, et le sac de couchage heureusement, je dormais dedans au milieu des draps. Mais probablement que l'humidité rend la sensation de température plus froide. J'aurais dû avoir un anorak.

Il a fait beau 2/3 jours avec ciel bleu (dont un à Halong) mais beaucoup de pluie. Pourtant ce n'est pas la saison des pluies, et les vietnamiens m'ont dit que c'etait "exceptionnel" car il ne pleut jamais en décembre... normalement.
J'en doute.

Les motos


On ne peut oublier l'ambiance sonnore de tout le Viet Nam : les klaxons des motocyclettes. Et l'aventure qu'il faut vivre pour traverser les rues au milieu d'une circulation si dense et si désordonnée. "On se retrouve de l'autre côté" disait-on entre nous "et chacun pour soi !"

Et puis les masques des femmes. Elles sont elles aussi voilées, mais c'est soit pour ne pas "bronzer" car c'est le contraire de la beauté, soit pour se protéger des gaz de la circulation.

La nourriture

On a très bien mangé. Les restaurants étaient choisis par nos guides, en ville, donc déjà aucun problèmes intestinaux. Et puis ils nous choisissaient vraiment d'excellents endroits.

J'ai un peu eu faim dans le nord, parce que l'on mange beaucoup beaucoup de viande. Je me suis organisée et j'ai acheté des gâteaux pour le petit dej, trop restreint, et des sucreries (caramels de sésame mou, ma folie).

On a mangé pendant ces deux semaines de la nourriture vietnamienne avec des baguettes.

Le repas vietnamien se compose de façon général de nombreux plats, avec un plat de riz, parfois de noodles, ou de pâtes de riz sous une autre forme, d'un poisson souvent, d'un plat de légumes (beaucoup de choux mais aussi des haricots verts et les fameux légumes "tiges" un peu "tiges", on appelle ça les "morning glory" je crois, et d'une soupe (souvent faite à partir d'un bouillon de viande, mais parfois de poisson ou de légumes). La nourriture est très digeste. On a l'impression d'avoir grignoté.

Le dessert est absent, remplacé par des fruits en fin de repas (sic !). Exceptionnellement nous avons eu une banane cuite arrosée de miel. Les Vietnamiens n'aiment pas le sucré généralement, tout comme ils n'aiment pas le fromage. Le seul fromage qui apparaît est la "Vache qui rit" au petit déjeuner.

Il y a pas mal de différence entre la cuisine du Nord et la cuisine du centre ou du Sud.

Au Nord j'ai trouvé qu'on mangeait beaucoup de viande, (de porc principalement et un peu de boeuf). Je ne mange pas de viande...

Au centre et au sud, profusion de fruits de mer, et de poisson. J'ai consommé avec bonheur les crevettes et le poisson.

Sur la table, souvent du tofu, la base du régime végétarien au Viet Nam, mais que personne n'aimait dans le groupe, c'est caoutchouteux... et des calamars il y en avait souvent et je n'aime pas ça non plus.

La cuisine du Centre est beaucoup plus fine et élaborée dans les saveurs. beaucoup à base de fruits de mer et de poisson. On s'y est vraiment régalé, surtout que notre guide a tenu à nous faire goûter les spécialités de la région, avec jusqu'à une diversité entre les villes de Hué et de Hoi An.

Au Sud : la différence : ce sont des plats plus cuisinés "à l'aigre-doux" et plus pimentés.

La bière locale est présente partout. Mais elle change de nom selon les régions. Les Vietnamiens raffolent de l'alcool de riz, moins cher et à effet plus rapide. On en a rencontrés quelques-uns bien éméchés, même dès le midi.

Jamais de pain bien sûr sauf au petit déjeuner. Le pain français, la baguette, est restée au Viet Nam mais sous une forme un peu molle. Le pain à toast tranché est très fréquent aussi le matin mais les appareils à toasteur ne grillent pas beaucoup. Sur le bateau ils utilisaient le grill du micro-ondes pour toaster cinq tranches en même temps.

Ce voyage a non seulement été une découverte des paysages et d'un peuple, mais aussi beaucoup d'une façon de se nourrir et d'apprécier une véritable gastronomie si différente de la nôtre. Conséquence : un régime amaigrissant de première classe. Bon pas maigri beaucoup, beaucoup, mais 1/2 cm de tour de taille au vu des pantalons. Je rattrape depuis que je suis rentrée : qu'est ce que c'est bon de remanger la nourriture française.

La grippe aviaire

Oui elle existe et le gouvernement vietnamien a pris des mesures pour interdire les poulaillers particuliers, et la vente de poulets et d'oeufs. Mais la réalité en est tout autre : voir ces PHOTOS que j'ai prises.

Les deux réveillons

A Noël, ce fut dans une maison rustique sur pilotis, dans le froid. je n'ai même pas pu mettre ma tenue prévue, étant donné le peu de conditions de confort qu'il y avait pour se préparer (salle de bain commune éloignée, et chambre où l'on ne voyait que dalle malgré l'électricité.

On a fait un réveillon presque "de famille" : nous quatre seulement et un Français qui séjournait à la ferme pour observer car il allait prendre la gérance du lieu. Plus le personnel de la ferme. Des petits cadeaux symboliques nous ont été offerts.

On a mangé de façon "étonnante" et on s'est marré car les Vietnamiens qui nous entouraient ont été vite gais par l'alcool de riz.

Le réveillon du jour de l'an : on était à Saigon, et là pour être animé, ça l'était. Notre hôtel donnait sur la place principale de l'animation : klaxons, et musique à tue-tête dans la rue. Nos guides nous avaient dit que les Vietnamiens ne fêtaient pas le Jour de l'an occidental, puis qu'ils fonctionnent avec le Têt, le leur (fin janvier cette année). mais c'est pas vrai du tout : c'était la fiesta dans les rues.

On est allé (après le changement de programme) dans un super restau, immense, en plein air, avec un orchestre live qui jouait du rock des années 70. On a eu un beau repas de fêtes. Les Vietnamiens ne dansent pas, ils écoutent la musique. leur truc, leur sortie, c'est le karaoké, partout : boire d el'alcool de riz et se retrouver entre copains au karaoké.

Après ils nous avaient organisé pour 22 h une entrée dans un hôtel où se passait un réveillon "à l'occidentale" avec buffet, orchestre, jeux, champagne (du local dégueulasse) etc etc.

Comme il n'y avait pas d'animation quand on y est arrivé, on est redescendu sur la Grand Place pour sentir la fête à la Vietnamienne. C'était super. On aurait dit Salvador en période de Carnaval, tellement il y avait de foule, mais surtout les couin couin des motos... Il y a un endroit du parc où tous les jeunes se retrouvent en amoureux sur leurs motos. c'est comme ça là bas.

On a passé les douze coups de minuit dans l'hôtel en question, mais j'étais tellement crevée ce jour-là, car l'on n'avait pas arrêté dans les visites depuis 8 heures, de la route, de la marche, du bateau...

À 1h 30 on s'est couché et ouf la musique s'est arrêtée dans la rue.

La Baie d'Halong

Je suis allée au Viet Nam pour elle. Je souhaitais connaître la baie d'Halong depuis mon voyage à Madagascar, parce qu'un gars du groupe qui était spéléologue, m'avait appris qu'il y avait trois endroits au monde où l'on pouvait voir des formations de tsingy (c'est à dire de pitons karstiques) : à Madagascar, dans la Baie d'Halong, et quelque part en Amérique latine et là je n'ai pas encore trouvé où c'est. J'ai fait la marche (dure) jusqu'aux tsingy de l'Ankarana, ensuite je voulais voir les "tsingy" de la baie d'Halong. Il existe également, maintenant je le sais, cette même formation géologique dans la région de Phuket en Thailande, et en Chine, de l'autre côté de la frontière avec le Viet Nam, dans la province du Yunnan (Kunning).

La Baie d'Halong c'est BEAU !!! MAGNIFIQUE !!! Un des plus beaux paysages du Monde. On pense bien évidemment à toutes les scènes du film "Indochine" de Régis Warnier avec Catherine Deneuve. D'ailleurs la chambre qu'a occupé Catherine Deneuve à Bay Chay, sera probablement un jour un "musée"... enfin, c'est moi qui le dis.

La croisière de deux jours qu'on a faite a été géniale, sur un bateau tout neuf, mais traditionnel, magnifique, 3 étoiles, service de luxe pour nous quatre (plus 6 Vietnamiens pour nous servir). On y a passé deux nuits, ça été vraiment un bon moment. (Au moins ça !)

J'aurais bien sûr aimé plus de chaleur, et aussi pour profiter des plages. On a eu la baie d'Halong embrumée le premier jour mais au matin, ce fut un miracle, j'ai aperçu de ma chambre un ciel bleu et limpide. La 2 ème journée a été magnifique. J'ai osé un T-shirt à petites manches pendant une petite heure. Il a fait 23° cet après-midi là, mais en général on avait du 18° le jour.

Donc rien que pour la Baie d'Halong, je suis contente d'être allée au Vietnam.

Les problèmes avec l'agence

Qu'on a eus c'est que le son de cloche qui nous avait été donné par Nomade Aventure à Paris ne correspondait pas au circuit monté par l'agence correspondante de Hanoi. On a notamment dû "exiger" d'avoir un vrai réveillon à Saigon, parce qu'ils comptaient nous faire manger dans un restau "amélioré" avec du vin (vous parlez le vin de Dalat !!!) et nous envoyer nous coucher à 21 heures. Là on a gueulé car notre voyage s'appelait "Noël en Baie d'Halong et Réveillon à Saigon" et on avait payé bien plus cher qu'un voyage "normal" au Viet Nam, aussi parce que les repas de fêtes étaient dedans. Et on a eu gain de cause après qu'ils aient téléphoné à Nomade à Paris.

J'ai eu l'impression que l'agence de Hanoi s'en mettait plein les poches en nous logeant dans des logements précaires sous prétexte de "nature"... "Les touristes de Nomade aiment ça !!!"... et ce n'est pas le coût de la nourriture qui coûtait bien cher (quand on voit le prix de la bière !) et les logements hôtels 3 étoiles qu'on a eus 2 ou 3 fois, eh bien j'ai vu une fois le prix du plus luxueux qu'on ait eu : 50 à 60 US $ la double.

En plus le circuit n'a pas été "modulable" comme on m'avait annoncé à Paris. Les guides n'avait qu'un mot à la bouche : "c'est le programme !"

Si on n'avait pas dit qu'on refusait de prendre les barques sans toit sous la pluie diluvienne dans la baie d'Halong terrestre je crois qu'on y serait allés sous la pluie battante car c'était "le programme" !

Le récit