Knossos


Knossos

Le site a été occupé depuis 7000 av. J.-C.

C'est le plus important des palais minoens crétois. Celui du souverain légendaire, le roi Minos. Associé à la légende du palais du roi Minos et du minautore. Ce fut la capitale de la Crète lors de la période minoenne.


Les premières traces de vie à Knossos remontent à 7000 ans avant JC.

L'ancien palais de Knossos a été onstruit vers 1900 avant JC, et détruit en 1700 avant JC, sans doute suite à un tremblement de terre, causé pense-t-on par l'éruption du volcan de Santorin. La ville qui entourait le palais comptait alors 15 000 habitants.

Les ruines de Cnossos ont été découvertes en 1878 par un antiquaire crétois, Minos Kalokairinos. Le 16 mars 1900, un archéologue britannique, Arthur Evans, achète l'ensemble du site et entame des fouilles de grande envergure.

La fouille et la restauration de Cnossos, ainsi que la découverte de la civilisation qu'il a lui-même appelée minoenne, du nom du roi légendaire Minos, sont inséparables de la personne d'Evans.

Utilisant des paysans locaux comme fouilleurs, Evans a mis au jour en quelques mois une partie importante d'un ensemble qu'il a considéré être le palais de Minos !

En réalité, Cnossos est un ensemble complexe de plus de 1 000 pièces imbriquées, et servait à la fois de centre administratif et de centre religieux, mais aussi de centre de stockage de denrées.

Il est très peu conservé car c'est sur ses ruines que s'est élevé l'édifice qui a suivi.

Le site archéologique

Lundi 12 Septembre

Il est presque 11h 00 quand nous arrivons à Knossos., et déjà un nombre effrayants de cars de tourisme, et dire qu'on est en Septembre.

Mais il se faut de visiter Knossos quand on est en Crète. Ne pas le voir aurait été triste.

Mais il y avait tellement de monde !

J'y ai même rencontré une famille de Brésiliens venant de Rio de Janeiro.


Le palais de Cnossos est organisé autour d'une cour rectangulaire orientée Nord-Sud. Doté de plusieurs entrées, au nord et au sud. Il n'est pas fortifié. Il n'y a pas de distinction entre le palais et le reste de la cité. On distingue cependant plusieurs secteurs, entre zones d'apparat, cultuelles et de stockage, marqués par de longs couloirs.

Le palais était doté d'un étage, comme l'indique un escalier. Une empreinte de sceau découverte à La Canée laisse deviner une façade à redents agrémentée de créneaux et de cornes de taureaux.

Au-dessus de la façade, symboliquement à l'intérieur, on retrouve un personnage masculin bombant le torse, peut-être le roi-prêtre dominant la cité.

En élévation, le polythène, pièce à multiples baies est une caractéristique des palais minoens. Il permet un jeu sur les paysages et les vues environnantes.

Les chapiteaux des colonnes, en bois peint en noir pour le fût, sont en forme de galettes.

Une autre caractéristique est le puits de lumière, qui permet d'apporter la lumière sur plusieurs étages, et en bas duquel on trouve des bassin lustraux. On remarque que les Minoens ont aménagé des ouvertures privilégiées sur le relief environnant.





Bon, c'est très intérressant, la rénovation ne m'a pas trop gênée (surtout que j'ai vu les originaux au Musée d'Heraklion).
Mais il y avait tellement de foule !







DIAPORAMA

Vous pouvez choisir soit le diaporama manuel (flèches) soit automatique (start)