Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

Le Sénégal

Sénégal 2003

6 Décembre - 21 Décembre






Le drapeau du Sénégal

Le président Aboulaye Wade



20 ans après

C'était mon 2 ème voyage au Sénégal, 20 ans après.

La première fois je n'avais connu que la côte ouest. (Saly n'était qu'un petit bourg et n'avait pas encore la réputation touristique d'aujourd'hui).


Cette fois ci, j'ai visité le Sénégal jusqu'à l'Est, à la frontière avec le Mali (à l'est) et avec la Guinée (au sud) et là j'ai retrouvé l'Afrique telle que je l'aime. Plus de vendeurs ennuyeux (en fait plus on se rapproche de l'ouest, plus on les retrouve). Il y a bien les petits enfants qui vous accueillent avec un seul mot à la bouche : "toubab cadeau" mais quand on pense qu'ils ne parlent pas le Français (c'est vrai) et qu'ils ne connaissent que ces mots là.

Le meilleur cadeau qu'on leur faisait était nos bouteilles vides d'eau minérale ; ils les remplissent d'eau ... pas minérale, quand ils vont marcher, car, eux n'ont même pas des bouteilles en plastiques vides pour transporter de l'eau à boire.

J'ai aimé le Sénégal, celui là. L'accueil était chaleureux

Au retour vers la côte ouest, quel choc, mais on s'y attendait. Alors sortez de cet côte qui n'est pas l'image de ce que ce pays peut vous apporter.

Oui le Sénégal est sale, j'en ai été très marquée, j'ai vu un village à la limite de ce qu'on imagine être une vie minima pour un être humain quel qu'il soit. Oui, si vous sortez de cette côte ouest, il faut savoir accepter soi-même, touriste, des conditions d'hebergement plus difficiles, mais il faut savoir aussi ce que l'on cherche en voyageant.