Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

Je voulais aller "au bout de l'Afrique"




Mon film dure 7 minutes

© PlaneteJoce


L'AFRIQUE DU SUD

Du 18 mars au 8 Avril 2007

Le dimanche 18 mars 2007, j'ai pris le vol de South African Airways de 19 h 15 de Paris, direct vers Johannesbourg. Un peu moins de 12 heures de vol, de nuit, airbus 340, parfait. Je suis arrivée à 6h35, à l'heure. Il y avait une heure de décalage horaire parce que la France avait encore l'heure d'hiver, mais au retour, en avril, on était passé en heure d'été et donc la même heure qu'en Afrique du Sud.

Seule Française

Je suis partie 22 jours en Afrique du Sud. J'ai fait un circuit "nature" organisé par une agence locale, nommée "Drifters". J'ai rejoint un groupe international anglophone, réunissant des personnes de plusieurs pays : deux Australiens, deux Canadiennes (de langue anglaise) deux Anglais, deux Suisses (de langue allemande). Nous étions neuf.

La chauffeur-guide était une jeune femme Afrikaner d'Afrique du sud.

Je ne comprenais pas l'anglais accent Afrikaans

Le problème pour moi, a été la compréhension de l'anglais parlé par ma guide afrikaner qui avait un très fort accent dans sa manière de parler l'anglais. Bien souvent je perdais des parties des informations, au milieu de son discours, et je me retrouvais en retard par rapport au groupe. De même quand "ils" apercevaient un animal, le temps de demander à tout le monde de quel animal il s'agissait (et en anglais, vraiment j'ai un manque de vocabulaire concernant le vocabulaire animalier...

Savez vous ce qu'est un "dassie" par exemple, que tous les anglophones ont l'air de connaître), eh bien moi pas. C'est un petit mammifère qui ressemble à une marmotte et, qui s'enfuit très vite. Et ainsi, quand tout le monde poussait des cris d'enthousiasme, j'en étais encore à me demander quel animal je devais chercher de mes yeux.

Un voyage nature

On nous a dit un soir : Drifters vous emmène dans des endroits où généralement on n'emmène pas les touristes. Oui, c'était très bien, mais du fait, Drifters ne nous emmène pas, ou ne nous les montre qu'à toute vitesse, dans certains endroits qui sont renommés et que je rêvais de connaître bien sûr. Ce serait comme visiter Paris et passer à toute vitesse devant la Tour Eiffel.

Nous avons parcouru 4500 km

Notre circuit en Afrique du Sud

Énorme ! beaucoup, beaucoup de route. L'Afrique du Sud, c'est immense. Nous avons fait beaucoup de route, des journées entières, mais entrecoupées souvent de deux (ou trois) nuits consécutives au même endroit.

Nous nous levions parfois très tôt : plusieurs fois à 5h30 pour un départ à 6h30, et une fois à 5 hres pour un départ à 6 hres. C'est que la distance était longue.

L'organisation

Le voyage était super organisé et l'infrastructure "Drifters" déployée à travers le pays (et d'autres d'Afrique australe d'ailleurs" est immense. L'entreprise, qui a débuté en organisant des treks, a fini par acheter d'énormes terrains dans le pays, y a fait construire des infrastructures d'hébergement, adaptées aux particularités géographiques de chaque région, et fait tourner des groupes environs deux fois par semaine. Dans chaque hébergement, séjourne un gérant. Il est approvisionné en nourriture par les arrivées des camions et des groupes.

Les étapes

JOHANNESBURG


MPUMALANGA
› Pilgrim'rest
› Blyde canyon
› Réserves animalières
› Balule
› Hazyview
› Kruger


TRAVERSÉE DU SWAZILAND


ZULULAND
› Réserve d'Hluhluwe
› Visite d'une école


KWAZULU NATAL
› La côte de l'océan Indien
› Durban


LE DRAKENSBERG
› Les paysages


FREE STATE
› Golden Gate Highlands
› La ferme de Ladybrand


EASTERN CAPE - LE KAROO
› Karoo Nature Reserve
› Nieu Bethesda
› Graaff-Reinet


WESTERN CAPE

DU KAROO à KNYSNA
› Tsitsikamma Park & Beach
› Keurboomstrand Beach
› Une croisière en pleine mer

DE KNYSNA À CAPE TOWN

CAPE TOWN
› La ville - Table Mountain
› La péninsule du Cap
› La région des vins


IMAGES DE LA RUE

La particularité de tous ces hébergements, c'est qu'ils sont très isolés, en pleine nature.

Il y a un côté positif : le calme, l'environnement naturel.
Il y a un côté négatif : l'isolement vis à vis de la population.

Je compte sur les doigts de la main les personnes à qui j'ai pu parler dans la rue. J'ai eu l'impression qu'on nous isolait dans la nature, afin de ne pas nous laisser découvrir par nous-mêmes la situation sociale de ce pays.

Les Sud-Africains

J'ai tout de même perçu l'énorme différence entre le niveau de vie de la population blanche et de la population noire. Il suffit d'ouvrir les yeux, sur les bidonvilles que l'on voit le long de la route, auxquels se succèdent des quartiers de belles maisons huppées, entourées de gazon, de constater que dans les voitures, les conducteurs sont en grande majorités des blancs, et que sur les plages, ou dans les restaurants, on ne voit que des blancs.

Dans les villes, les blancs sortent dans les énormes centres commerciaux climatisés, où les boutiques sont "hors de prix", tout comme le fait la société blanche du Brésil. Sécurité, isolement. Ils y passent leurs loisirs du samedi.

J'ai particulièrement saisi quelques discours afrikaners assez méprisants vis à vis de la population noire, visant principalement le côté violence et drogue, et le peu d'évolution sociale (et pour cause !). Ils affichent une attitude de hautaine supériorité.

Les blancs se barricadent, vivent enfermés entre eux. Ils sont une minorité infime par rapport à la population de ce pays, mais ils possèdent les pouvoirs et la richesse. J'ai rencontré au fil des rues, des noirs, qui étaient tellement gentils et sympathiques. Ils nous faisaient très souvent des signes de la main de la route. Jamais vu des blancs me faire coucou le long de la route.

Ce que j'ai préféré

➣ Les parcs animaliers du nord, partir à la recherche des animaux, les observer, c'est un tel bonheur. Ils sont trop beaux, trop mignons, trop "cute" comme disaient mes compagnons de voyage.

➣ Cape Town, qui, par son site naturel magnifique, est une des plus belles baies du monde, et qui me rappelait beaucoup Rio de Janeiro. C'est "la" ville où j'ai retrouvé un style de vie moderne, et culturel.




La monnaie de l'Afrique du Sud est le
ZAR (sud africain Rand)

Les billets portent les images des "Big Five" (animaux) : ICI

1 rand = 1,10 euros environ.

Le coût de la vie : ICI

L'artisanat de l'Afrique du Sud : ICI

Le drapeau de l'Afrique du Sud




L'HISTOIRE DE L'AFRIQUE DU SUD - En résumé : ICI


Thabo Mbeki
(né en 1942)
est le Président de l'Afrique
du Sud depuis le 14 juin 1999


Nelson Mandela
(né en 1918) a exercé le poste entre le 10 mai 1994 et le 14 juin 1999.